Un Jardin de pluie à l’école Trille des Bois

Le jardin de pluie contient les arbustes indigènes comme l'Amélanchier, le Cornouiller stolonifères - Hart rouge et le Physocarpe à feuilles d’obier. Les vivaces indigènes incluent l’eupatoire maculée, verveine hastée, héliopsis faux-hélianthe, liatris spicata, plante obéissante, et l’asclépiade des marais 

Le comité de la cour de l’École élémentaire publique Trille des Bois vient de terminer un projet qui avait comme objectifs l’augmentation de la biodiversité, du verdissement ainsi que l’amélioration de la gestion des eaux pluviales et du ruissellement dans la cour d’école. Le projet était financé par le Programme de subventions aux projets communautaires liés à l’environnement (PSPCE) de la ville d’Ottawa. 

Les élèves ont planté la majorité des plantes au printemps 2023, avec l’aide de parents-bénévoles, des enseignants et des membres du personnel de l’école. Au total, le comité a planté plus que 90 arbustes indigènes (8 espèces) et plus que 250 vivaces indigènes (25 espèces) dans la cour de l’école pour attirer de nombreux pollinisateurs, d’autres insectes et des oiseaux.

Un aspect du projet très important était l’amélioration d’une zone problématique de la cour d’école qui souffrait auparavant de ruissellements d’eau et d’érosion du sol. Dans cette zone, le boue et de paillis recouvraient régulièrement le trottoir en dessous après de fortes pluies, ce qui entraînait des tâches supplémentaires pour les concierges de l’école (balayer le paillis et pelleter la boue du trottoir), et beaucoup de boue qui pénétrait dans l’école, salissant les couloirs et les salles de classe! Il aurait pu sembler plus simple de juste mettre de l’asphalte. Le comité et l’école ont plutôt décidé de mettre en œuvre une solution basée sur la nature de ce problème. Les membres du comité ont suivi les instructions du cours d’apprentissage en ligne du programme Parés pour la pluie Ottawa pour apprendre comment créer un jardin de pluie pour mieux absorber et ralentir l’eau qui coule dans la cour et n’est pas bien absorbée comme dans les zones naturelles. 

Avant et après l’installation du jardin de pluie à l’école Trille des Bois. Notez le trottoir sans boue après une grande pluie!

Lorsque la pluie ruisselle rapidement, elle coule vers les égouts pluviaux qui se déversent directement dans nos rivières, accumulant des polluants ce faisant et provoquant des inondations. Les jardins de pluie sont une solution pour ce problème, liés au montant de pavage imperméable dans les villes, et à l’augmentation des pluies avec le changement climatique, car ils favorisent l’infiltration des eaux de pluie dans le sol, aident à garder nos rivières propres et réduisent les inondations.

Pour créer le jardin de pluie, le comité a enlevé 6” à 8’’ de terre dans l’endroit, créé des bords inclinés vers le centre du jardin de pluie et une légère berne le long du bord inférieur. Nous avons ajouté 1-2″ couche de sable au fond et rempli le jardin avec du composte de champignons, en le laissant environ 2″ plus bas que le sol environnant. 

Les arbustes et vivaces indigènes que nous avons choisis sont des plantes tolérantes à l’humidité et également les périodes de sécheresse avec des racines qui ameublissent les sols et maintiennent des taux d’infiltration élevés. Le nouveau jardin de pluie et les plantations environnantes ont déjà arrêté toute érosion du sol dans cette zone et ralentissent et absorbent efficacement l’eau lors de fortes pluies. Le trottoir ci-dessous est maintenant dégagé après une forte pluie et notre jardin de pluie ajoute la beauté et fournit un habitat aux pollinisateurs – une triple victoire!

Sign me up for your newsletter!